Historique de Cointe

Historique de Cointe

Colline couverte de forêts et de pâtures, sillonnée par les pistes menant au gué de Sclessin, Cointe connut son premier développement grâce aux bures qui s’ouvrirent dès le Moyen Age et exploitèrent son sous-sol jusqu’à la première moitié du XX siècle.

En 1402 s’ouvrit un ermitage qui devint au fil du temps un lieu de pèlerinage à saint Maur. La chapelle actuelle fut bâtie en 1673. Elle est maintenant désacralisée et le bâtiment est géré par une ASBL.

Comme fait marquant dans l’urbanisation de Cointe, il nous faut citer la création du parc privé à la fin du XIXe siècle, création qui amena celle de l’hôtel des Thermes en 1883 et l’aménagement de la première ligne de tramways électriques en 1896. Dans la foulée, plusieurs « laiteries » s’ouvrirent sur le plateau, lieux agrémentés de jeux pour enfants et de pistes de danse qui virent les beaux jours des « thés dansants »

Complétons le tableau par la présence de l’institut d’astrophysique qui date de 1885.

Des institutions religieuses contribuèrent largement au développement actuel du quartier en « gelant » certaines grandes propriétés.

Un château, habité au début du XIXe siècle par Lord CREWE, Lieutenant général de l’armée britannique, fut acheté en 1835 pour y créer le couvent du Sacré-Cœur de Bois l’Evêque. Celui-ci se consacra à l’enseignement des demoiselles jusqu’à son incendie en 1944.

La Maison liégeoise a construit à l’emplacement de cette propriété, 250 appartements et 85 maisons individuelles.

Au coin de la rue du Batty et de la place, fut érigé en 1904 , le couvent des filles de la croix,

On y trouve actuellement le lotissement du Chanmurly.

Enfin, l’hôpital psychiatrique a été bâti à l’emplacement de l’asile et orphelinat de la « Vieille-Montagne » qui fut créé en 1894.

L’exposition universelle de 1905, par la présence du pavillon horticole sur la plaine des sports fut l’occasion de créer les nombreux parcs qui agrémentent toujours notre quartier.

Un concours d’architecture organisé dans le cadre de cette exposition a permis la construction des maisons modèles du boulevard Montefiore.

Nous ne pouvons pas quitter Cointe sans évoquer la tour du Mémorial interallié et l’église du Sacré-Cœur qui furent inaugurés en 1937. Ces bâtiments ainsi que les monuments visibles sur l’esplanade sont le fruit d’une souscription internationale destinée à commémorer les combattants de la guerre 1914-1918 ainsi que la défense de forts de Liège en août 1914.

ImprimerE-mail