La Gazette de Cointe n°96 sept. 2017

 AMELIORER LA CIRCULATION DANS LE QUARTIER

Depuis des années, le CQ multiplie les contacts et démarches pour améliorer la circulation dans le quartier et particulièrement l’accessibilité au centre- ville par l’avenue de l’Observatoire. En début et en fin de journée, ce parcours, devenu parcours du combattant, n’est plus acceptable. Il est anormal de devoir mettre de 10 à 30 minutes, en bus ou en voiture, entre le Plateau et le viaduc Hemricourt. Mais il y a aussi, pour les riverains, la problématique du parcage en raison de l’envahissement des rues Albert Mockel, Saint-Maur, Le Paige et autres à proximité de la basilique. Différentes mesures ont certes été déjà prises, comme la mise en sens unique de la rue Saint-Maur et la création d’un passage pour piétons protégé par des potelets jaunes. Mais ce n’est pas suffisant quand on voit ce qui se passe tous les matins rue Mockel et notamment les risques pour les piétons aux endroits privés de trottoir.

Le 5 octobre, MM. HAMAL, GROSSMAN et ROSEN ont rencontré le Commissaire en chef BEAUPERE et trois de ses adjoints. Côté positif : la sortie du parking de la gare vers la rue Mandeville serait systématiquement ouverte en fin d’après-midi, le trottoir de la rue Albert Mockel côté n°impairs serait complété en son milieu, le prix de location d’un emplacement dans le parking (600 euros par an) – prix jugé raisonnable - serait diffusé parmi les navetteurs. En outre, le « tourner à gauche » à la sortie de la passerelle Calatrava n’a pas été exclu mais devrait s’inscrire dans un plan de mobilité

plus large. Par contre, le problème de l’occupation de l’étage intermédiaire du parking – expositions ou voitures – a été prudemment passé sous silence. De nouvelles réunions seront programmées pour arrêter un plan d’ensemble en concertation avec le CQ.

Le Président a profité de la rencontre pour réclamer énergiquement la sécurisation de la sortie d’autoroute avenue de l’Observatoire à hauteur du n°74. Une nouvelle note en ce sens a été remise à l’adjointe du Bourgmestre qui a assuré le secrétariat de la séance.

PLAQUES DE NOMS DE RUE

Un bon accueil a été réservé à nos demandes en vue de corriger certaines erreurs apparues sur des plaques récentes (Mahain et Magniola !), de doter la rue du Boqueteau d’une plaque décente, de redresser celle de la Place du Batty apposée sur la façade de la banque Belfius et, surtout, de revoir le placement des deux nouvelles plaques de la rue des Jasmins (la première incite des conducteurs non avertis à emprunter la rue en sens interdit et la deuxième est invisible pour ceux venant de la rue Aux Pierres ou de la rue du Batty). Il a été également suggéré de rebaptiser l’ancienne rue Panaye, dépourvue de plaque depuis longtemps, en Degrés Panaye. Après les critiques, des félicitations : le CQ a exprimé sa satisfaction devant le renouvellement systématique de plaques vieilles de plusieurs décennies.

UN QUARTIER SPORTIF

Encore un motif de satisfaction : six terrains de sport ont été entièrement rénovés à la Plaine des Sports (deux de tennis, trois de basket et un de volley) Sachant que deux des trois terrains de basket sont contigus et permettent de jouer au mini-football, on peut dire qu’il y en a pour tous les goûts. Les enfants profitent de leur côté, depuis plusieurs mois déjà, de l’élargissement de la palette des divers engins prévus à leur intention.

UN PROBLEME DELICAT

Un riverain s’étant plaint des détritus déposés près des bulles à verre placées au pied de la montée vers la Plaine des Sports, le Bureau du CQ a été amené à relayer cette plainte (qui semble mettre en cause le ou les jeunes SDF passant la nuit au bout de la galerie commerciale du Chanmurly) auprès des autorités tout en demandant à celles-ci d’intervenir sur le plan social, le jeune âge des intéressés permettant de croire que l’effort de désintoxication et de resocialisation qui serait consenti en leur faveur ne serait pas totalement vain.

LE SOUPER ANNUEL

Ce souper a eu lieu le samedi 14 octobre. Il a réuni une trentaine de personnes au Castel.

DE NOUVELLES ACTIONS

Le 28 septembre a eu lieu une assemblée à laquelle tous les habitants du quartier avaient été invités. On en attendait, sous l’impulsion des deux membres juniors ayant rejoint le Bureau du CQ, Boris ANTOINE et Renaud DACHOUFFE, des initiatives visant à donner un souffle nouveau à l’action du CQ. Il est indéniable en effet que tant les nouveaux habitants que les générations plus jeunes souhaitent aborder des thèmes autres que ceux traités régulièrement depuis plusieurs décennies, comme la mobilité locale ou la propreté sur la voie publique. Sans vouloir, bien entendu, négliger ces thèmes récurrents, il est légitime et souhaitable d’élargir l’éventail des domaines pouvant intéresser les Cointois et les mobiliser. Une trentaine de personnes ont assisté à la réunion du 28 septembre. Les thèmes suggérés par MM. ANTOINE et DACHOUFFE ont retenu l’intérêt de plusieurs personnes (fêtes de voisins, opérations propreté, rues apaisées au profit des enfants). Des contacts directs se poursuivront donc entre ces personnes et les deux promoteurs.

AVENIR DE L’EGLISE

Les tractations entre le dernier candidat acquéreur en date et les différentes parties intéressées (Evêché, Fabrique d’église, ASBL Monument régional du Sacré Cœur, Ville de Liège) semblent avoir de bonnes chances d’aboutir. La reconversion du bâtiment conduirait essentiellement à l’aménagement de logements mais un espace serait maintenu comme lieu de rencontre et la crypte resterait dédiée au culte. L’architecte qui mènerait le projet à bien verrait sa notoriété assurée !

UN REBOND INATTENDU

Le projet immobilier de la rue du Bois d’Avroy, que l’on croyait abandonné, a été réintroduit avec quelques modifications de gabarit. Ce projet rencontre toujours une opposition résolue de la part des riverains qui se sont regroupés pour faire valoir leur point de vue. Effectivement, l’apparition de plusieurs dizaines de nouveaux habitants dans une rue étroite où la plupart des maisons actuelles ne disposent pas de garage, ne manquerait pas de créer de sérieux problèmes de circulation et de stationnement. Pour sa part, le CQ de Cointe partage les arguments des riverains. Aux dernière nouvelles, le Collège communal a recalé la nouvelle demande des promoteurs.

ImprimerE-mail